Contact direct au +261 32 48 266 53

L’histoire de Nosy Be remonte au début de l’arrivée des arabes sur l’île. Les malgaches qui habitèrent le lieu la nommèrent « Vario  Be » tandis que les arabes l’appelèrent « Assada » ou «  Sada ». Chers lecteurs, nous vous invitons à remonter dans le temps pour connaître l’origine de ce paradis terrestre.

Il était une fois les arabes …….

Avant l’arrivée des arabes à Nosy Be, l’île fut déjà habitée par les « Malgaches » qui l’appelèrent alors « Vario Be ». A cette période, l’endroit était déjà gouverné par une souveraine nommée Reine Ambary 2, qui par la suite fut inaccessible appelé « Fady » à la disparition de cette dernière. L’île  « Vario Be » fut changé par l’île « Nosse-Be » ou « Nos-Be ».

Nous sommes en l’an 900, des navires arabes embarquent sur l’île sauvage de Nosy Be pour se ravitailler et créèrent un comptoir à Mahilaka (ancien plus grand comptoir de Madagascar). Plus tard, vers 1100, un comptoir fut érigé à Ambanoro, qui est plus connu sur le nom de Marodoka. An 1400, Ambanoro est devenu le pôle commercial de l’île après le déclin de Mahilaka, la ville fut principalement peuplée par des indiens. Lors de votre  visite à Marodoka, vous remarquerez d’anciens  vestiges qui ont marqué sa puissance économique.

Certains sites de Nosy Be ont également marqué l’occupation des arabes. Parmi ces sites, nous avons l’arbre sacré de Mahatsinjo, qui n’est autre qu’un arbre indien appelé « Banian », le plus vieil arbre de Nosy Be. Situé à 20 à 30 minutes de notre hôtel Clair de Lune, cet arbre couvre à lui seul 5000 m² de terre et est un lieu sacré autant pour les habitants locaux (Sakalava) que les indiens.

La perle de l’océan indien

Nous sommes en 1842, les Français occupèrent à leur tour l’île de Nosy Be er la nomma par décret « Nossi-Be » lieu-dit « La perle de l’océan Indien ».

Ayant constaté que l’île était une terre fertile, les Français ont élaboré un plan de développement pour les cultures vivrières et  agricoles. Durant l’époque coloniale, Nosy Be était une île agricole dont la plupart des cultures étaient centrée sur les cannes à sucre, le  riz,  le café, les patates douces, le manioc.

Ce n’est que dans l’année 1920 qu’un arbre d’origine asiatique appelé Ylang-Ylang a fait son entrée dans le marché de l’océan indien. C’est  grâce à l’exploitation de l’Ylang-Ylang que Nosy Be devient par la suite l’un des plus grands producteurs de l’huile d’ylang-ylang, et qui lui a valu son surnom « L’île aux parfums ». Lors de votre séjour à Nosy Be, nous pourrons vous proposer de faire une  visite spéciale dans les plantations d’Ylang-Ylang et aussi de l’usine qui fabrique l’huile essentielle.

Après l’époque coloniale, Nosy Be est restituée à Madagascar et devient l’île la plus touristique du pays. A elle seule, Nosy Be compte autant de richesse à Madagascar que le pays lui-même. Jusqu’à ce jour, nous comptons plusieurs habitants  origines de différents lieux et majoritairement des Français, des Arabes et des Sakalava.

Quels sites historiques marquent l’histoire de Nosy Be ?

Nous pouvons vous en citer quelques-uns et dont il vous est possible de visiter avec ou sans guide.

  • Le camp vert situé à Hell –Ville. Les canonniers y sont installés pour marquer l’époque coloniale.
  • L’arbre de Banian à Mahatsinjo. Petite note : vous devez mettre la tenue traditionnelle des habitants pour y accéder au lieu sacré. Cependant, le lieu en possède.
  • Marodoka : le village fantôme à Ambanoro

Bonne visite !

id, Donec nec risus. dapibus sit

Promotion du 25/11 au 27/12

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer